Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Cindy et Fabien
Age 26
But du voyage Stages
Date de départ 05/06/2010
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 mois
Nationalité Suisse
Description
Stage de 2 mois à Wallis puis visite de la Nouvelle-Calédonie, des îles Fidji et du Vanuatu
Note: 4,7/5 - 29 vote(s).



Localisation : Vietnam
Date du message : 16/07/2008
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Qui Nhon

Bonjour a tous,

 

Apres les quelques jours passes a Hoi An et l'orgie de shopping, direction Qui Nhon, une ville beaucoup plus authentique situee au bord de la mer de Chine.  Situee a l'ecart des circuits de bus qui drainent la plupart des touristes**, la ville, malgre son cadre tres agreable, sa plage avec ses bateaux amarres tres photogeniques et ses filets de peche  qui sechent (?) au soleil attire tres peu de touristes. En trois jours, nous n'en avons croise qu'une dizaine. Pour etre precis, quand je parle de touristes, je pense aux touristes occidentaux. L'endroit est agreable et attire un grand nombre de touristes Vitnamiens -- suffisement pour rendre l'endroit agreable et anime. Suffisement aussi pour qu'une partie du front de mer soit bordee de delicieux restaurants de poisson et de fruits de mer. En deux repas, on a mange un succulent plat de mini-anguilles, un "cardinal-fish" (on dit poisson cardinal?) tout rouge et tres tendre, des huitres enormes et delicieuses (4.50 la douzaine) et d'autres coquillages. Les francais qui nous lisent hurleront devant cette heresie, mais les huitres avaient ete rincees a l'eau douce, ce qui permettait de particulierement bien apprecier leur gout tres fin.

 

C'est aussi dans cette ville que nous avons fait notre repas le plus authentique. Un jour, alors que nous venions de visiter des tours Cham (voir l'article sur Hoi An pour plus de precisions sur le royaume Cham) nous nous sommes plus ou moins perdus dans un quartier ou notre guide disait qu'il y avait des restaurants. Comme tous les restaurants etaient fermes (ou abandonnes, on aurait dit), on s'est mis a l'ombre quelques minutes pour se reposer (il faisait 39 degres ce jour la). C'est a ce moment qu'un couple de 60 a 70 ans est sortis de chez eux pour nous inviter a les y rejoindre. On a cru pendant quelques secondes qu'ils nous proposaient de venir dans leur restaurant, mais pas du tout. Ils nous invitaient simplement a entrer chez eux. Dans leur piece d'une dizaine de metres carres, ils nous ont offert a boire. Vu qu'ils ne parlaient pas plus anglais que nous Vietnamien, on a communique un peu avec les mains, un peu avec notre dictionnaire francais-vietnamien. Des voisins ont debarque pour nous voir. Ils nous ont offert a manger. On a essaye de refuser, vu qu'ils n'avaient vraiment par l'air riches, mais c'etait mission impossible. On a tout de meme reussi a ne pas manger la moitie de la viande qu'ils nous offraient -- toute celle qu'ils avaient. On a ensui pris des photos de tout le monde, echange nos adresse avant de dire au revoir.

               

On a termine la journee en allant faire du shopping dans un centre qui vend de l'artisanat produit par des enfants handicapes. Cindy adore faire des bonnes actions quand il s'agit d'acheter des souvenirs. Et moi quand on va manger dans des restaurants tenus par des enfants des rues ou des sourds-muets. :)

 

Voila, bonne soiree a tous                Fabien

 

PS   

 

 

** Je voulais vous dire quelque mots sur la maniere dont les touristes visitent  en general le Vietnam. Vu que le pays est tres allonge avec Hanoi tout au nord et Saigon (Ho Chi Minh ville) tout au sud, la solution la plus logique consiste a relier ces deux villes en un temps plus ou moins long. Les agences de voyage ont tres bien compris ca et proposent toutes des bus appeles "open bus". Le principe est simple: on achete un billet Hanoi-Saigon (ou vice versa) avec des arrets fixes dans les villes les plus touristiques. Le trajet standard est Hanoi-Hue-Hoi An-Nha Trang-Saigon. Une fois le billet achete, on ne peut plus changer d'itineraire. En consequence, les villes situees sur ce trajet voient des dizaines de bus debarquer leurs cargaisons de touristes occidentaux chaque jour alors que les autres villes restent relativement calmes.

Pendant notre periple, on a pris des bus officiels. Il y en a plein et ce sont les moins chers. L'inconvenient, c'est qu'il faut se rendre a la gare des bus pour les prendre. L'autre desagrement est qu'ils ne refusent personne et qu'en cas de forte affluenece, on peut se retrouver serres comme des sardines. (On a eu de la chance a ce niveau). Dans un de ces bus, un passager qui refusait de payer son billet a presque ete jete dehors a coup de barre de fer.

On a aussi pris des bus de compagnies privees Vietnamiennes. Un peu plus chers, ils sont bien plus confortables et toujours climatises. Ils partent et arrivent des bureaux des compagnies, le plus souvent au centre ville. Ils n'attirent presque que des locaux, des Vietnamiens un petit peu plus aises, qui parlent souvent quelques mots d'anglais ce qui permet des courtes discussions.

Finalement, on a aussi pris un de ces fameux bus "open" sur le trajet Hue-Hoi An. Le prix etait en gros le meme (environ 2 francs par heure de trajet) mais il n'accueillait que des touristes occidentaux. Jusqu'ici rien de tres grave... mais pour faire leur beurre, ces compagnies ont des accords avec des restaurants places le long des routes. Alors a 10h30, on s'est arretes 45 minutes pour diner alors que le trajet ne durait qu 5h (dont une heure au depart pour faire le tour des hotels de la ville et embarquer les autres touristes... ) et qu'on aurait tres bien pu manger a notre arrivee.

 

 

 



Etapes :
Quy Nh?n

Note: 0/5 - 0 vote(s).






[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Cindy et Fabien ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty