Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Cindy et Fabien
Age 26
But du voyage Stages
Date de départ 05/06/2010
    Envoyer un message
Durée du séjour 3 mois
Nationalité Suisse
Description
Stage de 2 mois à Wallis puis visite de la Nouvelle-Calédonie, des îles Fidji et du Vanuatu
Note: 4,7/5 - 29 vote(s).



Localisation : Cambodge
Date du message : 21/08/2008
  Imprimer


 Les autres touristes

Bonjour a tous,

 

 

Je vais profiter que Cindy ecrive plein de mails pour vous ecrire un petit (un long en fait) article bonus et vous parler des autres touristes que nous avons rencontre pendant notre voyage.  (Juste avant de commencer, un truc rigolo. J'ai lu sur internet que la viande de chien est interdite a Pekin pendant les JO pour eviter de heurter la sensibilite de spectateurs etrangers. Vu du Vietnam ou du Cambodge ou la viande de chien doit etre la 2e plus consommee apres le poulet, c'est plutot l'interdiction qui heurtera les supporters de l'equipe Vietnamienne de badminton :)

 

 

Dans un des commentaires que l'on nous a ecrit, on nous a demande pourquoi nous essayions d'eviter les endroits ou il y avait d'autres touristes. Vu de la Suisse, c'est vrai que ca peut ne pas paraitre evident. Pour que vous compreniez bien, je vais commencer par vous faire une petite description des touristes que nous avons croises au cours de notre voyage. Ensuite vous comprendrez vite pourquoi on essaye d'en eviter certains!

 
Jusqu'ici, on en a tres peu parle des autres touristes. On pensait que vous preferiez entendre parler des pays que nous vistions plutot que de lire des phrases du genre: "on a rencontre deux Canadiens qui s'appelaient Mark et Christina, ils etaient tres cools, on a passe trois jours avec eux". Plutot que de parler des touristes individuels, voici donc a quoi ressemble le touriste type que nous avons rencontre; ou plutot les touristes types. Voici les quatre  categories dans lesquelles nous rangeons les touristes que nous voyons. 
 
 
 
Categorie 1         Les touristes sac au dos, ou backpakers
Entre 25 et 40 ans, ce sont les touristes qui nous ressemblent le plus. Ils voyagent le plus souvent en couple, parfois seuls. La plupart du temps, ils se prennent pour des aventuriers et voyagent pendant plusieurs mois, jusqu'a une annee. En general, ils voyagent comme nous, en prenant les bus locaux et en dormant dans les hotels les moins chers. Ce sont ceux avec lesquels on a le plus l'occasion de parler. Le difference principale avec nous c'est leur programme souvent extremement ambitieux. On en a vu qui prevoyeint de traverser la Russie en Transsiberien, puis la Chine, les pays d'Asie du Sud est ou nous sommes en ce moment, puis un mois en Australie et 2 mois en Amerique du Sud avant de retourner en Europe. Quel programme!
 
Categorie 2                Les "Australiens"
Evidemment tous ceux de cette categorie ne sont pas Australiens, mais si vous vous imaginez un surfeur blond sur sa plage, vous aurez deja une bonne idee de ce genre de touristes. Legerement plus jeunes, entre 18 et 30 ans, ils voyagent en couple ou en bande d'amis, de 2 a 10. On les reconnait principalement a leur look: ou qu'on soit, ils donnent l'impression d'etre a la plage: des petits tops pour les nanas, des longs shorts pour les mecs, des tongues pour les 2. Assez souvent des rastas. Jusqu'ici, on en a vu en Thailande, et a 2 endroits au Laos. 
On a aussi cree une categorie 2bis qui regroupe les "vieux cools". Meme si c'est rare, on est parfois tombe (surtout en Thailande) sur des personnes de 50-60 habilles de cette maniere. Des babas-cools pour qui mai 68 n'est toujours pas fini.
 
Categorie 3         Les vieux pervers
Ils ont entre 40 et 50 ans, mais peuvent parfois etre bien plus jeunes. Ce sont ceux qui profitent du marche des femmes en Thailande. Ils sont toujours seuls mais se baladent avec une jeune Thailandaise d'une vingtaine d'annee. Le terme "vieux pervers" est un peu trop negatif. En general, ce sont des mecs normaux et sympas, mais pas toujours tres beaux. Ils profitent de la Thailande pour s'acheter l'amour qu'ils ne trouvent pas en Europe.
 
Categorie 4         Les voyageurs en groupe
Quand on n'a pas le temps, l'energie ou l'envie de voyager comme on le fait, la solution la plus pratique est de s'inscrire a un voyage organise dans son pays d'origine. De cette maniere, on confie l'organisation a des professionels et on n'a que des  moments de detente a passer. Les touristes de cette categorie voyagent en car affrete par la compagnie toursitique, dorment dans des hotels reserves par ces compagnies et se baladent peu dans les rues. De ce fait, on a assez peu de contacts avec eux. On ne les rencontre en fait que dans les endroits tres celebres et tres photogeniques. Ils sont en general Chinois, Japonais, Americains ou Europeens.
 
 
 A peu pres tous les touristes que nous avons rencontres rentrent dans ces quatre categories. Evidemment, on en a aussi vu quelques inclassables qui n'entrent dans aucunes de ces categories. Je vous ferai un petit florilege a la fin de cet article. Mais avant, je vais repondre a la question principale: Pourquoi nous essayons d'eviter les touristes.  En me basant sur les 4 categories precedentes, je vais commencer par dire que ce ne sont pas tous les touristes que nous essayons d'eviter, mais principalement ceux de la categorie 2, ceux qui son cools. Et encore, ce ne sont pas ces touristes individuellement que nous essayons d'eviter, mais les endroits ou ils se regroupent. Car ils ont la facheuse tendance a se regrouper tous au meme endroit, par centaines. Et a tous suivre le meme itineraire. Ca commence a Bangkok, ou ils dorment dans l'une des 100 guesthouses de la rue Khao San dont je vous ai deja parle (et ou plus aucun Thailandais n'habite). Ils prennent ensuite un vol interne ou un bus de nuit pour Chiang Mai avant de rejoindre les plages du sud de la Thailande. Certains veulent s'offrir une petit detour au Laos: ils rejoignet la frontiere Thailandaise-Laotienne a Huay Xai, comme nous. De la ils se regroupent sur des bateaux touristiques inconfortables pour 2 jours de descente du Mekong jusqu'a Luang Prabang d'ou ils rejoignet Vang Vieng, une ville pleine de bars ou la principale activite consiste a descendre une riviere sur une chambre a air de camion. (ca ca aurait ete sympa) et de la retournent en Thailande.
Un dernier exemple au Vietnam: Ils font le trajet Hanoi-Saigon (ou l'inverse) dans des bus que l'on appelle "open", c'est a dire a arrets fixes. (Ou bien sur on ne rencontre pas le mo0indre Vietnamien). En dehors de ces arrets (Hanoi-Baie d'Along-Ninh Binh-Hue-Hoi An - Nha Trang- Mui Ne- Saigon) ou en en voit par centaines, on rencontre extremement peu d'occidentaux.(Ici a Qui Nhon qui est pourtant tres agreable, et populaire pour les touristes Vietnamiens, on a croise 2 anglaises et une famille francaise en 2 jours et demi).
 
Au cas ou vous ne vous rendez pas compte, allez voir cette photo. C'est un ami de Cindy qui a fait la descente du Mekong en 2 jours de la frontiere Thailandaise jusqu'a Luang Prabang au Laos.
 
 
 
La reponse a la question est donc: Nous essayons d'eviter les endroits ou les touristes se regroupent en tres grand nombre sans que cela en vaille la peine. Comme Chiang Mai, qui n'a rein de plus que les autres villes du nord de la Thailande que nous avons vues (comme Sukhotai ou Chiang Rai). Ou Luang Prabang, qui n'est ni plus ni moins agreable qu'une autre ville du Laos. (L'exemple de Luang Prabang est le plus parlant. 90% des touristes dorment, vont manger, se faire masser, faire du shopping dans UNE rue. Ils font UNE excursion pour voir des chutes, puis repartent. En dehors de cette artere principale du centre ville, le nombre de touristes que nous croisions etait divise par 10--au moins. Et au marche, qui etait pourtant un des plus interessants que nous avons vus -- des montagnes d'ananas-- pas un seul occidental! (J'espere ne pas vexer ceux qui y sont alle ;-) )
 
Il est bien clair que les endroits exceptionnels comme le palais royal de Bangkok, la Baie d'Along ou la place rouge ou les temples d Angkor attirent des flots de touristes, mais dans ce cas, les sites sont tellement beaux que l'on ne remarquerait meme pas la foule la plus dense.
 
Voila pourquoi nous essayons le plus souvent d'eviter les foules de touristes. Mais nous recherchons bien sur les contacts avec des gens qui on l'air sympa.
Par exemple, on a rencontre
 
Mark et Christina au Lac Baikal (Canada) avec qui on a passe une semaine au bord du lac Baikal
Un couple de Francais dont j'ai oulie le nom en Mongolie qui partaient pour faire 10 jours a cheval dans les steppes
Kate et Mark, deux americains en voyage en noce a Chiang Rai (USA) avec qui on a visite la nature et les miorites ethniques de la region de Chiang Rai
4 americains pendant les 3 heures de queue devant l'ambassade de Chine (ils n ont pas eu leur visa alors quíls avaient deja leurs billets de train Oulan Bator-Pekin pour le lendemain  )
3 Irlandaises pendant notre cours de cuisine en Thailande
Et des dizaines de discussions par ci par la avec des allemands, anglais, canadiens, americains, irlandais, hollandais, suedois, norvegiens, autrichiens, belges, francais, tcheques, neo zelandais, australiens, japonais, bresiliens, thailandais ou malaisiens
 
Pour finir, quelques cas particuliers.
 
Tout a commence a Lvov par le cas le plus indescriptible. Un vieil Anglais completemet excentrique qui se baladait en slip dans une vieille couverture et qui nous a chante "yesterday" en l'honneur de sa femme decedee.
 
On a ensuite vu, sur l'ile d'Olkhon, sur le lac Baikal, une Espagnole qui n'arretait pas de nous poser des questions bizarres en disannt "it's interesting for me" (pour mes collegues balois, c'eatait une sorte de Therese)
 
Puis a Oulan Bator, on a vu Emilie et Tracy, deux soeurs Franco-Australiennes, qui venainet de passer 5 ans en Australie avant de rentrer en France. Elles ont passe une soiree devant beaucoup de biere et de vodka a nous raconter leurs histoires.
 
Enfin a Ayuthaya, on a rencontre Isabella et Stephane, deux francais d'une quarantaine d'annnes. Stephane est ornithologue, geographe et photographe. Et a chaque fois qu'on oiseau passait au dessus de nous (lors de notre visite guidee des differents temples de la ville) on avait droit a sa description complete. Il n'accordait pas beaucoup d'importance au temple mais sa femme s'en chargeait en le remettant tout le temps a l'ordre: "Stephane, ecoute". On a aussi appris qu'elle adorait la Suisse, parce que le bio y etait tellemnt plus developpe qu'en France.
 
Pour finir, on a rencontre les Irlandais Johnny et Neigh (prononcer Niv). Eux n'avaient rien d'excentrique, quoique plutots bavards, avec un accent Irlandais a couer au couteau (It's greash!). Mais apres avoir passe 3 jours sur l'Ile d'Olkhon ensemble, on les a tout d'abord revu par hasard  a Oulan-Bator.  Ce qui n'est pas si extraordinaire que ca vu que presque tous les touristes y vont. Mais 2 mois plus tard, on a revu Johnny (tout seul cette fois) a Nong Khiaw, en plein coeur du Laos!

 

On a aussi rencontre quelques suisses (presque tous romands d'ailleurs).

Delphine et Derek, un couple de Lausannois encore 100 fois plus aventureux que nous. On les a vu dans le transsiberien entre Tomsk et Krasnoiarsk. Ils commencaient un voyage de 5 mois au Kazakhstan, Ouzbekistan, Kirghizistan et autres pays en -stan. 

 

On a vu un quinquagenaire a Luang Nam Tha, au nord du Laos. Il s appelait Didier, de la tour de Peilz, mais avec un leger accent jurassien et avait a peu pres voyage partout autour du monde. 

Au meme endroit, on a aussi rencontre un Lucernois qui faisait une escale en rentrant chez lui apres avoir bosse une annee en Nouvelle-Zelande 

 

Au Laos toujours, on a rencontre un Couple de Biennois de notre age a Phonsavan. Mais on a pas eu le temps d echanger grand chose

 

Quelques semaines plus tard, on a rencontre Eloise et Marco. Eloise vient de Lussy et a ete au gymnase a Morges en section diplome. Je ne sais pas exactement qui c est mais on avait plusieurs connaissances en commun, aussi bien Cindy que moi.

 

Je crois que c est tout pour cette fois. Vous avez eu du courage dárriver au bout dún texte si long sans photo. Bisous a tous et rendez vous le 30 Aout a 7h a Geneve!

 

 

 

 

 



 


Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par martine et robert journot

le 25/08/2008 à 11:19:34

ravis de lire vos aventures chaque semaine, c est vraiment extraordinaire, cela nous fait rever, profitez en bien, gardez bien tout en mémoire.
merci encore pour vos nombreuses cartes postales.
a bientot de vous revoir
bisous a tous les deux
martine et robert

Répondre à ce commentaire

Par yvonne

le 26/08/2008 à 10:37:38

Et voilà, ce magnifique voyage s'achève. Il va falloir que nos deux aventuriers reprennent leur vie en Suisse, qu'ils se remettent aux études et au travail. Pendant ces 5 mois, ils nous ont fait rêver, nous les "touristes potentiels" autre catégorie de touristes qui restent à la maison en regardant les photos des magnifiques paysages, des gigantesques constructions, des marchés colorés et des habitants de toutes ces contrées exotiques. Nous avons également été subjugés par leurs textes très détaillés et parfois débonnaires de leurs aventures, de leurs visites, et de leurs dégustations à la limite du supportable pour nous autres, mangeurs de fondue et de saucisses aux choux.
Pour les remercier, j'invite les milliers de personnes qui sont venu sur ce blog à leur adresser un petit coucou pour leur permettre de savoir qui a bien pu lire tous ces merveilleux compte rendu et ces belles photos
Jissé

Répondre à ce commentaire

Par Albin

le 26/08/2008 à 17:13:21

petit coucou

Répondre à ce commentaire

Par Fofo

le 27/08/2008 à 10:15:33

Vous rentrez déjà? C'est fou...

Petit coucou aussi

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Cindy et Fabien ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty